jeudi 9 juin 2011

Son regard...

«Ce jour là j’ai enfilé ma 28e robe… pour me rendre à un mariage où personne ne me demanderait de tenir son bouquet, de plier des marques places ou de tenir sa robe pendant qu’elle ferait pipi. Tout était parfait mais ça n’avait plus d’importance. Parce que la seule chose qui comptait pour moi c’était la personne qui m’attendait en haut de l’allée et qui me regardait de la façon dont j’avais toujours rêvé.» Tiré du film 27 robes

Ça me poursuit... le regard des hommes sur leur tendre moitié. Après les amoureux de ma maison Rona, voilà le film de fille qui se termine sur le regard de l'homme qui regarde la mariée de la façon dont elle a toujours rêvée. C'est arrangé avec le gars des vues, oui! ;)

Ce soir, j'ai 15-16 ans et je rêve d'un homme qui me regarde comme ça. Céline Dion chantait: «J'ai besoin de tes yeux C'est le miroir où j'existe Sans eux je ne me vois pas»

Je peux me voir dans les yeux de mon conjoint mais le décalage entre ce que je vis et le reflet qui m'est renvoyé est tellement différent. J'y suis pour quelque chose, je n'ai pas tout partagé avec lui car je ne voulais pas m'humilier, j'avais peur d'être rejetée ou incomprise. J'ai peur de souffrir et notre relation en est teintée. Mon conjoint croit que je ne veux pas que ma fille dorme chez ses parents (qui ne nous lâchent pas avec ça depuis qu'elle est née) car je veux punir ses parents et que je ne veux pas qu'ils aient de beaux moments avec notre fille. Je suis un monstre, je vais gâcher sa relation avec ses parents qui est très importante pour lui en agissant ainsi...

Mais... Je ne suis pas un monstre, je suis seulement un maman qui n'est pas prête à laisser sa petite fille aller dormir ailleurs (je l'écris et je pleure). Est-ce que je suis trop poule? Trop attachée? Sûrement. Est-ce que ça arrivera un jour? Oui. Aujourd'hui? Je ne suis pas prête... Est-ce que quelqu'un se soucie de moi, de ce que je ressens(outre vous mes chères lectrices?)? Non. Un monstre ne mérite pas qu'on se soucie de sa souffrance ou ses désirs.

3 commentaires:

Evely a dit…

Je me soucis de toi, ma soeur, je me soucis de tes larmes, de tes craintes et de tes rêves. Ce que tu demandes n'est pas monstrueux. Tu n'es pas prête et tu en as le droit. Tu veux te sentir belle dans les yeux de l'autre et tu en as le droit. Tu veux être heureuse et tu le mérites. Nous avons tous peur de l'humiliation, mais en fait c'est à tort. Tu as le droit d'être toi de la tête aux pieds, sans honte, sans peur du jugement.

Je te pose cette question... est-ce que tu ne te juges pas trop sévèrement ? Est-ce que tu n'es pas un de tes détracteurs ? Je te le demande, car je sais que je suis mon propre démon. C'est fou ce que je peux me faire du mal à moi-même par peur de qui je suis.

Courage ma belle. C'est un moment.

http://www.youtube.com/watch?v=QYIpNg280kA

I'm not afraid
Of anything in this world
There's nothing you can throw at me
That I haven't already heard
I'm just trying to find
A decent melody
A song that I can sing
In my own company

I never thought you were a fool
But darling, look at you. Ooh.
You gotta stand up straight, carry your own weight
'Cause tears are going nowhere baby

You've got to get yourself together
You've got stuck in a moment
And now you can't get out of it
Don't say that later will be better
Now you're stuck in a moment
And you can't get out of it


I will not forsake
The colors that you bring
The nights you filled with fireworks
They left you with nothing
I am still enchanted
By the light you brought to me
I listen through your ears
Through your eyes I can see

You are such a fool
To worry like you do.. Oh
I know it's tough
And you can never get enough
Of what you don't really need now
My, oh my

You've got to get yourself together
You've got stuck in a moment
And you can't get out of it
Oh love, look at you now
You've got yourself stuck in a moment
And you can't get out of it
Oh lord look at you now
You've got yourself stuck in a moment
And you cant get out of it

I was unconscious, half asleep
The water is warm 'til you discover how deep
I wasn't jumping, for me it was a fall
It's a long way down to nothing at all

You've got to get yourself together
You've got stuck in a moment
And you can't get out of it
Don't say that later will be better
Now you're stuck in a moment
And you can't get out of it

And if the night runs over
And if the day won't last
And if your way should falter
Along this stony pass

It's just a moment
This time will pass
C'est la chanson (Stuck in a moment, de U2) qui me donne espoir quand tout est noir. Si tu ne parles pas anglais, je t'enverrais une traduction. Le refrain dit tout selon moi. Sèche tes pleurs ma soeur

Caro l'ergo a dit…

Elle est TELLEMENT légitime ta réaction. Ton coeur de maman te dicte cette conduite (encore l'instinct)... Il faut l'écouter, l'apprivoiser.

Peux-tu t'imaginer que je n'ai jamais permis à ma belle-mère de garder mes enfants plus de 2 heures (et avant qu'ils aient au moins 2 ans). Je ne fais confiance qu'à mes parents, à une amie et au CPE pour prendre soin de mes petits loups...

Je suis un monstre aussi, je suis folle aussi, mais je m'en fou (maintenant)!

Dans les faits, je ne sentais mes enfants en sécurité que lorsqu'un adulte avec une formation en secouriste était présente auprès d'eux (sauf en ce qui a trait à mon chum, mais je n'étais jamais bien bien loin)... C'est épouvantable! C'est plus que de la sécurité. On ne parle plus que d'amour, c'est de la folie pure!

Tout ça pour dire que tant que je n'ai pas trouvé ce qui m'engoissait réellement, je me suis sentie jugée par ma belle-famille... et contrôlante.

Aujourd'hui, mes enfants ont vieillis un peu. Ils ne dorment jamais chez ma belle-mère, ni chez qui que se soit d'autre que chez mes parents (et très occasionnellement lors de sorties en amoureux). Ma confiance a grandi, mais je ne suis pas prête à laisser dormir mes enfants ailleurs que sous mon toit...

... j'ai encore besoin de les sentir près de moi.

Écoute ton coeur, il te donnera la réponse.

Capara a dit…

@Evely: Je crois effectivement que je suis très critique envers moi et je déprécie ma valeur... Je vis la même peur de qui je suis et je tente de travailler très fort là-dessus. Je me suis acheté «Fais-toi confiance» d'Isabelle Filliozat que je compte lire cet été. Les paroles de cette chanson de U2 sont très belles.

@Caro l'ergo: Je suis contente de voir que je ne suis pas seule. Ça m'a fait énormément de bien d'appeller ma belle-mère pour lui dire qu'elle pouvait passer prendre ma fille demain matin mais qu'elle n'irait pas dormir là-bas. Je me sens tellement plus légère de m'être écoutée!