jeudi 17 novembre 2011

Méli-mélo post-déménagement...

La dépendance au béton vaincue!

J'étais triste de quitter ma maison de Montréal... j'ai eu un pincement au coeur en y retournant pour la dernière fois... J'aimais mes portes patio triple donnant sur une immense terrasse et qui laissait entrer la lumière dans la maison. Cependant, ce week-end, j'ai ressenti le bonheur de ne plus être entourée de béton... Je faisais la vaisselle et en regardant par la fenêtre au dessus de l'évier, j'ai vu de l'herbe, un arbre et une piscine et je me suis sentie apaisée...

J'ai aussi adoré voir ma petite cocotte faire du vélo dans la rue devant chez-nous plutôt que d'être limité à un trottoir et devoir faire attention aux voitures stationnées devant. Elle a aussi eu droit à son baptême de jeux dans les feuilles. Le béton a ses avantages mais la banlieue aussi!

L'adaptation ou la vengeance est douce au coeur de l'Indien...

Mon conjoint est probablement comme plusieurs autres hommes, un grand enfant. Vous connaissez l'expression «Si on lui en donne un pouce, il en prend long comme le bras»? Et bien cette expression est parfait pour décrire mon conjoint. Il a abuse toujours de la liberté qu'on lui donne. Ça m'a toujours énervée...(et ça m'énerve encore) mais comme je ne peux le changer, je m'adapte... Tout a un prix non? J'ai trouvé le mien pour ses abus.

Hier, en après-midi, mon conjoint me dit qu'il va revenir tôt car il a un début de rhume. Vers 17h00, il m'appelle pour me demander s'il peut aller prendre une petite bière rapidement avec son meilleur ami. Je lui dis que rendu là, il est aussi bien de souper avec car de toute façon, s'il va prendre une bière, il va revenir tard, n'aura pas soupé et on va être rushés car ça va être l'heure de coucher les petits. Qu'il aille prendre seulement une bière ou qu'il soupe avec son ami me mettait dans la même situation: faire souper les enfants et donner les bains toute seule. Ça ne m'enchantait pas trop car on est déménagés ce week-end et je suis fatiguée mais bon, si j'avais refusé, j'aurais été la méchante conjointe qui le brime de sa liberté. Ce que je ne savais pas, c'est qu'un souper ça prend plusieurs heures... il est rentré à 10h30!

Ça m'a vraiment mise en colère mais je n'ai rien dit. Je me suis couchée en me disant qu'il avait pris du bon temps et que je méritais moi aussi de me gâter. Ce matin, je suis donc allée m'acheter une belle paire de jeans (pas une petite paire pas chère, une belle paire de jeans Guess) et une ceinture. Est-ce immature? Peut-être, mais si ça m'aide à mieux accepter l'attitude «Me, myself and I» de mon conjoint, pourquoi pas?

Les pauvres femme de la taille d'un mannequin

Qui plaint ces femmes? Personnes. Elles sont minces et peuvent facilement s'habiller. Et bien, depuis que j'ai perdu beaucoup de poids, je les plains. Dès que je me cogne, je souffre!! La petite couche de gras qui servait de coussin pour absorber les chocs est disparue et on dirait que je me cogne directement sur les os. Je ne suis pas squelettique alors imaginez les femmes minces comme un fil... pauvres elles que je me suis dis tout de suite après m'être cogné la hanche sur le bac de recyclage...

Santé


Mon médecin est tombée à la renverse lorsqu'elle m'a vu il y a quelques semaines... Elle trouvait que j'avais perdu beaucoup de poids. Mes prises de sang n'ont rien révélées et on en est venues à la conclusion que c'est relié au stress que j'ai vécu dans les derniers mois. La dernières fois que j'ai eu cette taille, j'avais 17 ans! Les jeans que je me suis achetés sont de taille 25! Les vêtements que je m'étais achetés avant de retomber enceinte ne me font plus... Je voulais m'habiller propre pour passer chez le notaire cette semaine et j'avais seulement l'air de porter les vêtements de quelqu'un d'autre... J'ai donc dans ma garde-robe des vêtements de grandeur 30 à 25!

1 commentaire:

Caro l'ergo a dit…

Wow! Tu es passé par toute une gamme d'émotion. J'espère que tu es bien installée et que les séances avant les Fêtes sont au programme. :)