dimanche 30 octobre 2011

La rage au volant!

*** Attention, je ne mettrai pas de gants blancs pour l'écriture de ce billet***

Le titre de ce billet aurait aussi pu être «Tasse toi de là!», «Pousse toi de là», «Dégage!» ou tout autre titre auquel vous pouvez penser qui sonne dans ce genre là.

Pour revenir à Montréal en partant de notre nouvelle maison sur la Rive-Nord, je dois préfère passer par le pont. Je ne suis pas une dangereuse qui roule trop vite en voiture. Je ne roule pas plus de 10 km/h au dessus de la limite de vitesse en ville et sur l'autoroute, je roule 120 km/h. Je roulais donc en direction du pont quand.... une (insérer un sacre ici) de (insérer n'importe quel mot méchant ici et si vous n'avez pas d'inspiration, vous en trouverez plus loin dans ce bilet) s'est tassée devant moi. La FABULEUSE (voir ici beaucoup de sarcasme) conductrice de la Toyota Yaris 4P bourgogne roulait évidemment 100km/h! J'ai tout de suite deviné que la tarte prendrait elle aussi le pont. Je ne sais pas pourquoi le monde fait ça mais tous les épais de la terre change de voies des miles et des miles à l'avance pour être sûr de faire chier tout le monde derrière eux. Donc... la merveilleuse taponne aurait eu au moins 25 occasions (et ça ne tient compte évidemment que des occasions qui laissaient beaucoup de place pour changer de voie car Mme la conductrice de la Yaris doit être du genre à avoir peur des changements de voies serrés) de se tasser. Vous devinerez bien qu'elle ne l'a pas fait... Pourquoi? Pour ne pas rater le pont qui était encore à des miles et des miles!!

Dans la tête de notre charmante conductrice de Yaris ça devait sonner comme suit:
«Est-ce que la conductrice du CX-7 enragée au volant va bien finir par arrêter de me coller dans le cul?»

La réponse: NON!!! Voies rapides, ça le dit: Rapide! Si je veux rouler plus vite que toi (sans dépasser le 120km/h), j'ai le droit. Et comme je veux aller plus Rapidement que toi, j'ai le droit de m'attendre à ce que tu te tasses dans la voie qui se trouve à ta droite pour me laisser passer. Ensuite, tu te re-tasseras. Ne t'inquiètes pas, tu ne rateras pas le pont et ça me permettra d'arrêter de sortir des mots qui font de la peine au p'tit Jésus!

Finalement tant qu'à être dans la frustration, je partage avec vous deux choses qui me font m'arracher les cheveux:

- Les gens qui sont en manteaux d'hiver (genre M. Michelin) mais qui portent des gougounes! Si y fait assez froid pour que tu mettes ton gros manteau, il fait assez froid pour que tu te mettes quelque chose de plus chaud dans les pieds!

- Les gens qui soufflent les feuilles avec leur gros souffleur dans la rue. J'ai juste le goût de retourner les mettre sur le terrain et planter une pancarte qui dirait «Ramasse!». Non mais ça écoeure le monde trop lâches pour ramasser des feuilles qui préfère encombrer la rue avec des feuilles et faire de la pollution visuelle pour leurs voisins.

Et vous, avez-vous de la frustration à partager?

samedi 29 octobre 2011

La fin des microbes? Quand les poules auront des dents!

On tourne en rond avec les microbes... Mon petit coco qui avait jusque là été épargné a finalement une grosse otite dans chaque oreille. Heureusement, j'avais un rendez-vous chez le médecin hier et quand je lui ai parlé de mes inquiétudes par rapport au fait qu'il avait commencé à tousser et qu'Alicia venait de faire une pneumonie, elle a décidé de l'examiner pour finalement me dire que les poumons sont beaux mais les oreilles infectées. Au moins, ça me permet de comprendre pourquoi il n'arrêtait pas de se réveiller la nuit. Merci au Tempra qui lui a permis de faire une grosse nuit de 12h.

Et ce matin, chéri me demande d'appeler à la clinique médicale à l'ouverture pour lui avoir un rendez-vous car il n'en peut plus de tousser et ce matin, il a craché du sang...

Méchants microbes, laissez-nous tranquille!!

vendredi 28 octobre 2011

Vendredi merci, la semaine est finie!



Vendredi Merci (Origine), la semaine est enfin finie!

La semaine se termine sur une bonne note car nous avons enfin pu coller notre collant «J'ai vendu!». C'est donc la fin de notre saga de propriétaires de 2 maisons (et le retour très bientôt à des paiements d'hypothèque plus «normaux»!).

mercredi 26 octobre 2011

Les matins difficiles


Sortir du lit est une torture!

Je comprends pourquoi il m'est si difficile de sortir du lit. Je suis fatiguée, les boîtes pour le déménagement, les 2 semaines avec ma petite cocotte malade à la maison, le rhume que j'ai attrapé, le fait que je doive m'occuper seule de notre «vieux maison» pendant que mon conjoint s'occupe de la nouvelle et finalement le manque d'ensoleillement causé par l'arrivée de l'automne.

Je comprends tout ça mais ça ne rend pas les matins plus faciles. Je n'ai jamais été une matinale et ces temps-ci, ça me prendrait une tasse de café sur ma table de nuit pour me faire sortir du lit... Ça ou une douche froide... (mais cette option ne me tente pas trop...!).

mardi 25 octobre 2011

Ça fait rire les voisins! (sur l'air de «Ça fait rire les oiseaux» de la Compagnie Créole)

«La petite maladroite en couleur» http://anne-soline.net/wordpress/?page_id=330

Je n'ai pas de talents en cuisine, pas de talents en couture, pas de talents en horticulture... En fait, je ne suis pas très manuelle. Ce n'est pas tant que je n'aime pas ça... je dirais plutôt que lorsque j'avais la chance d'apprendre, ça ne me tentait pas. Je commence donc après un quart de siècle d'existence à m'intéresser à des choses que je ne maîtrise pas. Ça donne donc lieu à de drôles de choses...

Par exemple, mon conjoint m'a demandé il y a quelques mois de cela de faire de la pâte à pizza. La recette était ultra simple donc je me suis dit que j'y arriverais sans problème. Le résultat a été très concluant. Par contre, le pendant a été un peu pénible... N'étant pas habituée à cuisiner, j'avais gardé ma bague de fiançailles... Vous vous imaginez bien que j'avais le diamant entouré de pâte à pizza collante... En lavant ma bague, je me disais que quelqu'un qui cuisine souvent n'aurait pas fait une telle erreur de débutant. Les fois suivantes, je peux vous assurer que j'ai enlevé mes bijoux!

L'exemple précédant, je l'ai vécu dans ma maison donc pas à la vue de tous... Comme je ne passe pas ma vie enfermée chez-moi, il faut bien que mes voisins assistent à des spectacles de maladroiterie! Hier matin, comme il faisait beau, j'ai décidé de laver la petite piscine et le module de jeux extérieur de ma fille. Un vrai show d'humour pour mes voisins... De l'eau qui revolait partout!! Ensuite, je devais démonter le jeux extérieur et le rentrer dans le garage en vue de notre déménagement. Vous auriez du me voir «rusher» comme une malade après les énormes pièces de plastique. Dans ma tête, je me disais «soit je fais pitié... soit je fais bien rire». Pour ma part, je me trouvais bien drôle.

Malgré que je sois un peu maladroite (par manque d'expérience, bien sûr!!) j'y suis quand même arrivée. Ma B.A de la journée d'hier? J'ai bien fait rire ceux qui ont eu la chance d'assister au spectacle que je donnais dans ma cour arrière!

vendredi 21 octobre 2011

Vendredi merci!


Vendredi Merci (Origine)

Je suis reconnaissante pour:

Les choses qui commencent à se placer dans ma vie.

Les dernières semaines (ou les derniers mois, je ne sais plus trop), je les ai vécues assez difficilement...
Pas que ma vie soit compliquée. Plusieurs personnes aimeraient sûrement être à ma place...
Le problème est plus lié à la façon dont je perçois les choses qui m'arrivent. Vous savez quand vous voyez une petite pente comme une grosse montagne? Quand vous n'êtes plus capable d'organiser vos idées dans votre tête?
La montagne se dégonfle lentement et je me dis que tout va bien aller.

Le calme après la tempête...

jeudi 20 octobre 2011

Les méchants microbes nous assaillent!



Ma petite cocotte est revenue de la garderie un peu chaude la semaine dernière. Le lendemain matin, elle faisait de la fièvre et avait la voix rauque. Nous nous sommes dit qu'elle avait un bon rhume. Les nuits qui s'en sont suivies n'ont pas été très reposantes. Poussées de fièvre et toux très grasse qui la réveillaient. Elle a donc fait dodo avec moi car c'était plus simple comme ça que de me lever plusieurs fois la nuit pour aller la consoler.

Finalement, comme les choses n'allaient pas mieux après quelques jours, nous nous sommes rendus à la clinique où notre médecin de famille a diagnostiqué une possible pneumonie. Dès notre sortie de la clinique, nous nous sommes rendus à une clinique de radiologie pour des radiographies des poumons.

Notre médecin de famille m'avait dit que dès qu'elle recevrait les résultats, elle nous appellerait. Les radios ont été prises lundi après-midi vers 14h00 et les résultats sont arrivés à notre clinique médicale hier en fin de journée. Suis-je la seule à trouver que 48h c'est long pour des résultats d'une radiographie des poumons pour une petite fille de presque 3 ans qui souffre probablement d'une pneumonie?? J'avais détesté mon expérience dans cette clinique de radiologie où j'avais du me rendre il y a de cela quelques années et cette fois-ci, ça n'est guère mieux. Ils ne nous reverront plus, c'est certain.

Donc, après mon conjoint qui a fait une amygdalite il y a 2 semaines, ma cocotte fait une pneumonie et de mon côté, gros rhume et extinction de voix. Comme ma cocotte est malade, je la garde à la maison avec moi alors vous vous imaginez bien que garder le silence avec une petite fille de 3 ans pour préserver ma voix est impossible ;)

Mais il faut voir le positif dans tout ça me direz-vous... Oui, il y en a: mon petit coco a la chance de ne pas avoir été assailli par les méchants microbes et le fait que ma cocotte soit malade nous permet de passer du temps ensemble à la maison!

mercredi 19 octobre 2011

On y est presque!

Le petit collant «J'ai vendu!» sera bientôt collé sur notre belle pancarte Duproprio.
Je le croirai vraiment lorsque toutes les conditions de l'offre auront été remplies (preuve de financement de la banque et inspection). ;)
Les prières et pensées positives faites par tous les gens qui nous entourent ont portés fruit!

Tout est bien qui fini bien ou plutôt tout est bien qui commence bien.
Je commence mes boîtes, le décompte pour notre déménagement est démarré!

samedi 15 octobre 2011

Course en talons hauts


J'ai été témoin de quelque chose un matin de cette semaine en allant porter ma fille à la garderie. Je me disais qu'il fallait que j'écrive un billet sur le sujet et ça m'a fait penser au film «Scrooged». J'ai eu l'impression que la vie me faisait assister à cette situation pour me montrer ce que ma vie pourrait être si je ne fais pas attention. Un peu comme le dernier fantôme dans le film «Scrooged» qui lui montre ce que sera son futur s'il continu à vivre dans l'avarice comme il le fait.

J'imagine que vous vous demandez bien ce que j'ai pu voir à la garderie... Tout a commencé à quelques coins de rue de la garderie alors qu'une auto fait à peine son stop et vient me coller au derrière jusqu'à la garderie. Tout comme moi, la voiture se stationne. Je me dis alors que ça sent la «maman à la course qui va être en retard au travail». J'entre donc dans la garderie suivie de la maman et ses deux filles. Le hasard veut que la plus jeune soit dans le même groupe que ma fille. Alors que j'enlève le manteau de ma fille, l'autre maman presse sa fille d'enlever son manteau. Elle lui plaque ensuite un bisou à la course, lui souhaite une bonne journée et l'envoi dans le local. À peine la petite a mis un pied dans le local, la mère est déjà en route vers la sortie et presse sa fille un peu plus âgée de se dépêcher.

J'ai trouvé triste de voir cette petite fille laissée à la garderie en vitesse. J'ai eu l'impression que la vie me faisait assister à cette situation pour me prévenir que si je ne planifie pas bien mes débuts de journée lorsque je recommencerai à travailler, je pourrais bien ressembler à cette maman (ce serait mon genre d'être à la course en talons hauts et de pousser les enfants)... Je ne vous raconte pas cette histoire pour faire le procès de cette maman car je ne la connais pas, je ne sais pas si tous ses matins ressemblent à celui-ci ou si j'ai assisté à un de ces matins où tout va mal. Je ne la juge pas car ça peut arriver à tout le monde.

Je remercie donc la vie de m'avoir fait vivre cette situation en tant que spectatrice et je me promet de faire attention à ne pas presser mes enfants.

jeudi 13 octobre 2011

L'acceptation

Malgré l'achat d'une nouvelle maison et la mise en vente de la nôtre, je n'acceptais toujours pas ce qui s'en venait. Même après être passée chez le notaire, la nouvelle maison n'était toujours pas la mienne...

La vie m'a amenée à devoir aller peindre une pièce de notre nouvelle maison et c'est à ce moment que j'ai réalisé que je devais changer ma perception des choses. Cette nouvelle maison, nous allons l'habiter. Nos meubles vont s'y retrouver ainsi que notre famille. Cette nouvelle maison, c'est la nôtre.

Je me suis assise et je l'ai regardé. Je lui ai fait face. «C'est d'accord, je t'accepte.»

Depuis, les choses semblent vouloir débloquer pour notre maison de Montréal (notre «vieux maison» comme dirait ma fille). Des visites, des gens très intéressés et des offres à venir.

On se croise les doigts! ;)

vendredi 7 octobre 2011

Vendredi merci!

Vendredi Merci (Origine)

Je suis reconnaissante pour:

Mes parents qui partent de Rimouski pour venir nous aider à travailler sur la nouvelle maison tout le week-end.

Et ce vendredi, je fais un petit spécial, je fais aussi un vendredi Bravo!

Je me félicite pour avoir survécu à une semaine de fou! J'ai fait le grand ménage de la maison, j'ai commencé des boîtes, je suis allée peinturer à notre nouvelle maison, je me suis occupée du quotidien (faire de la bouffe, lavage, vaisselle, etc), j'ai fait les commissions tout ça en m'occupant d'une petite cocotte de bientôt 3 ans (nous avons même fait du bricolage ce matin avant de partir pour la garderie!!!) et un petit coco de 5 mois et demi. Et malgré la fatigue, ce soir, au lieu de procrastiner et attendre à demain pour faire la montagne de vaisselle que notre super souper (magret de canard avec croutons romarin, ail et huile d'olives, roquette avec carotte et pomme grenade et finalement en dessert, une compote de pêches et prunes avec jus et zeste d'orange) nous a apporté, j'ai pris mon courage à deux mains et je l'ai fait!

mardi 4 octobre 2011

J'ai perdu mon identité

Hier, comme mon conjoint était à la maison, je suis sortie faire des courses toute seule. Toute seule comme dans seule sans enfants. Alors que je marchais (sans poussette pour me tenir compagnie), j'ai eu cette réflexion: On dirait que j'ai perdu mon identité. C'était comme si sans mes enfants, je n'étais rien. Rien ne pouvait expliquer le fait que je sois mal habillée, peignée à la presse et pas maquillée... rien ne pouvait expliquer pourquoi je suis cernée comme dix. Rien derrière qui me cacher à la caisse (vous savez, les caissières n'ont souvent que de yeux pour les enfants donc pendant ce temps-là, elle ne voit pas votre état négligé!).

Aujourd'hui, je repense à cela et ce que je comprends de ma réaction d'hier c'est que j'ai moins l'impression que les gens me jugent quand j'ai les enfants avec moi. C'est comme si ça leur envoi comme message que je suis une maman et c'est normal que j'aie l'air de ça.

Donc, je me questionne: c'est quoi cette idée que les autres nous jugent systématiquement? Et s'ils me jugent, est-ce que ça me dérange vraiment? Franchement, le jugement de gens que nous ne connaissons pas ne devrait pas nous affecter non?