vendredi 27 juillet 2012

Je vais vous repousser plus vite que vous ne le pourrez

Facebook et moi, n'étions jusqu'à récemment pas amis. Tout le monde me vantait les mérites de Facebook et comment c'était super facile d'y communiquer. Tout le monde me demandait pourquoi je n'avais pas de compte Facebook.

Et oui, moi, la retardée, je n'avais pas de compte Facebook. Ce n'était pas parce que j'avais peur de la dite chose. Non! C'était parce que je n'avais personne à rechercher et que mes ami(e)s, quand je veux de leurs nouvelles, j'les appelle!

Un beau jour où j'ai décidé d'accroître ma présence sur les réseaux sociaux, j'ai choisi Twitter. Puis ce fût le tour de Facebook. Ce n'est pas parce que Facebook est arrivé 2e dans ma vie que j'ai moins d'amis FB que d'Abonnés et d'Abonnements sur Twitter. C'est plutôt parce que je veux pas savoir ce qui se passe dans la vie de mes vieilles copines (pas copines) du secondaires et que je ne veux pas que tous puissent avoir accès à ma vie.

Pourtant, me direz-vous, j'ai un blogue sur lequel je publie des trucs assez personnels. Oui, mais savez-vous qui je suis? Pour la plupart non. Vous ne pourriez me reconnaître sur la rue, vous ne savez pas comment je m'appelle et c'est très bien comme ça. Mais sur Facebook, à quoi bon demander à être ami avec des gens comme moi? Et moi, comment je justifie que je veux fouiner dans la vie de gens que je connais sans qu'ils sachent qui je suis et ne puisse avoir aucune info sur ma vie? Pour moi, ça ne se fait pas.

Où m'en vais-je donc avec cette histoire de Facebook, Twitter et Blogger?

D'habitude, dans les premières lignes de mes billets, vous pouvez comprendre d'où vient le titre. Cette fois-ci, vous le saurez vers la fin!

Donc cet après-midi, alors que je fouinais sur les gentils réseaux sociaux, j'ai décidé de rechercher ces gens dont je ne voulais rien savoir (qu'est-ce qui m'a pris??). J'ai vu des photos d'eux, j'ai su où il habitaient, et bla,bla,bla... Ce qui en ressort? Outre que (pour une raison inconnue) toutes les filles avec qui j'ai été à l'école ont des plus gros seins que moi, j'ai réalisé qu'il y a plusieurs de ces filles avec qui j'aurais aimé être amie. J'aimerais les avoir dans ma vie aujourd'hui. Ce n'est pas qu'elles n'ont pas voulu être amies avec moi. Elles, elles voulaient. Mais moi, je me faisais croire que n'avais pas besoin d'elles. Malheureusement, au fond de moi, j'aurais aimé les avoir comme amies mais je ne me sentais pas à la hauteur d'être leur amie.

J'ai depuis que je suis toute petite appliqué la règle du «Je vais vous repousser plus vite que vous ne le pourrez».... Aujourd'hui, j'ouvre ma porte!

3 commentaires:

Karine a dit…

C'est bon de s'ouvrir parfois! :)

Si ça te dit, tu peux m'ajouter et fouiner dans ma vie lol!

Je suis amie avec Cindy, tu n'as qu'à chercher mon nom et je suis celle qui n'est pas sa soeur ;)

Looange a dit…

Tu vois, moi je suis très "open"! lol Du genre que tu peux me reconnaître dans la rue après avoir lu mon blog. Mais je suis comme ça, et je suis une des rares aussi comme ça.

Je pense qu'il faut être à l'aise avec soi-même :) Tant mieux si maintenant tu as besoin de cette ouverture ! :)

Capara a dit…

@Karine: Je t'ai trouvée ;) Très bons indices!

@Looange: Très bien dit! ;)