mardi 29 janvier 2013

Action ou Réaction?

Tous les jours, lorsque nous effectuons des choses, nous nous sentons en action. Cependant, le sommes-nous toujours?

Dernièrement, j'ai remarqué que je me lance parfois dans des activités fastidieuses alors qu'au fond, je n'aurais besoin que de m'asseoir et lire un bon livre ou aller faire une sieste. Je pourrais me dire que je suis une femme d'action et que je suis incapable de m'arrêter de bouger. Cependant, c'est totalement faux. J'adore m'étendre sur le divan avec une grosse couverture et lire un livre et je pourrais facilement passer une journée en pyjama à écouter la télé.

Alors, pour quelle bonne raison est-ce que je dépense autant d'énergie alors que j'en ai si peu dans des activités qui peuvent sembler totalement inutile à faire à ce moment précis? Retournant très loin dans ma mémoire, je réalise que je fais cela depuis des lunes... Mais pourquoi donc? Parce que dans ces moments, je ne suis pas en action. Je suis en réaction!

En plein milieu de notre dernier déménagement, je prenais le temps de faire des étiquettes pour identifier tous les pots de mon garde-manger. Je pourrais sembler être quelqu'un de très organisée (ce qui est le cas) mais à ce moment précis, je ne le faisais pas avec le but d'organiser. Je le faisais dans le but de m'échapper du stress qui m'entourait.

Autre exemple bien simple, quand nous mangeons, nous sommes en action. Cependant, il peut arriver que l'on mange en réaction à quelque chose. (Dans ma tête au moment d'écrire ces 2 lignes: ''Y'en a qui prennent un p'tit coup, moi j'mange).

Donc, avant d'entreprendre quelque chose, je me questionne maintenant: ''Suis-je en action ou en réaction?'' Et cela me force à m'arrêter et à me questionner sur ce qui me fait tant réagir. Et vous, prenez-vous le temps de vous arrêter pour vous questionner?

2 commentaires:

Fleur d'âme a dit…

Il est intéressant ton point de vue et tout a fait réaliste.

Si je regarde mon comportement, mes attitudes, je crois que je suis plus en action qu'en réaction. Je ne monte pas sur mes ''grands chevaux'', je ne mange pas mes émotions... je canalyse par l'activité physique (parce que j'ai un travail cérébral)...

Je réagis principalement dans les moments de stress, lorsque je sens que je peux perdre le controle et je tente de retrouver rapidement la raison...

:)

La Belle a dit…

Je ne me suis jamais poser la question... J'imagine que je vais me la poser maintenant que j'ai lu ton texte ;-)