mercredi 9 janvier 2013

Donner pour donner?

Est-ce que nous donnons pour donner ou nous donnons pour recevoir?

Au premier abord, je vous aurais répondu que je donne pour donner et que je n'espère rien recevoir en retour. Lorsque je donne, ce n'est pas pour que quelqu'un me paie de quelconque façon. C'est parce que je n'ai plus besoin de ce que je donne et que je crois qu'il sera plus utile pour quelqu'un d'autre. Je rend quelqu'un heureux par ma bonne action et je ne veux rien de plus.

Cependant, si vous avez bien lu ma dernière phrase, vous noterez la contradiction entre le début du paragraphe et le fait que «je ne veux rien de plus que rendre une personne heureuse». En réalité, nous ne voulons rien recevoir de matériel ou de service en retour mais nous espérons rendre quelqu'un plus heureux.

Cette réflexion m'a emmenée à penser au karma...

Karma (selon Wikipédia): «[...] le cycle des causes et des conséquences liées à l'existence des êtres sensibles. Il est la somme de ce qu'un individu a fait, est en train de faire ou fera. Dans les religions ayant adopté les concepts de réincarnation ou de renaissance, tout acte (karma) induit des effets, effets censés se répercuter sur les différentes vies d'un individu et formulant la part du destin (ce à quoi on ne peut échapper, malgré notre volonté, la part des choses que l'on ne choisit pas) dans les vies suivantes.»

Cette définition me fait donc croire que même si nous donnons pour donner, nous recevrons un jour pour ce don. Donc donner pour donner = donner pour recevoir!

2 commentaires:

Fleur d'âme a dit…

Ouf! Confusius sont de ce corps!

Quelle réflexion, ne me vois-tu pas confondu!

Capara a dit…

Fleur d'âme: quand j'ai eu fini d'écrire, je me suis trouvée bien philosophe!